« Arrivée au mur de Lyon, j’étais en état de stress total ! Je me souvenais de l’année dernière où nous étions près de quarante dans la catégorie… J’imaginais donc un podium hors d’atteinte pour cet open national. Dès que je suis arrivée, Fleury et Magali m’ont aidée à contrôler mon stress et à me concentrer. Après mon inscription, je me suis dirigée vers la salle du fond pour lire mes premiers blocs.

A midi, la compétition est lancée! Je commence donc par des blocs de niveau facile pour pouvoir m’échauffer avec l’une des participantes. C’est toujours plus agréable de grimper à plusieurs et de pouvoir s’encourager ! (Même si nous avons fini par nous séparer.)

Après une heure et demie de compétition et peu de blocs réalisés, je demande de l’aide à Quentin Colette, grimpeur du club Vertige et entraineur du groupe pré-compétition de la Dégaine, de m’aider à lire mes blocs, et me donner des conseils pour les réaliser. C’est ainsi que je me suis retrouvée avec quatre coachs pour moi toute seule ! Cela m’a permis de continuer et de valider plus de blocs que si j’étais restée toute seule.

A la fin du temps imparti, je n’avais pas réalisé autant de blocs que je l’espérais, mais je finis à la troisième place, avec beaucoup de sourires ! Les podiums ont été faits sous beaucoup d’applaudissements, qui font très plaisir.

Je remarque à chaque compétition que je fais, que tous les grimpeurs s’encouragent entre eux, et même si certains sont plus forts, on les respecte au lieu de les critiquer. L’escalade reste un sport individuel, mais avec un bon esprit de groupe, et je ne pense pas pouvoir trouver cela dans d’autres sports.

Finalement, entre peurs et joies, cette journée s’est très bien déroulée et j’en suis encore très contente ! Et cette compétition restera dans ma mémoire, pour longtemps ! »