Lyon le 23 mai 2015, il est 5h00, le réveil est un peu raide pour Maxime, Simon et Marin. Qu’importe c’est le WE et quel WE !!

3 jours de grimpe direction Marseille et ses calanques, point de chute pour ce trip grandes voies Ados organisé par Les Lycoses.

Au programme de cette première journée : une petite heure de marche d’approche vers la calanques d’En-Vau pour une prise en main en 4 longueurs sur l’intégrale du Pouce. Première voie pas trop dure, 6a max, avec pause de friends pour se rassurer sur l’engagement de la première longueur et découverte des sensations sur ce calcaire blanc qui a fait la renommée de ces falaises.

Un passage au sommet du pouce mythique et un pas d’enjambée – désescalade – grand écart (vous le mettez dans l’ordre que vous voulez) pour sortir sur le plateau aussi  impressionnant pour les seconds que pour les premiers de cordée…  avec pour récompense une vue superbe sur En vau.

Après une pause méritée sur la plage bondée de monde, la remontée au parking se fera sur un rythme aussi soutenu qu’à la descente.

La seconde journée sera intense avec à l’entame, depuis le plateau de Castelvieil, un enchainement de 3 rappels qui mènent notre petite troupe au raz de l’eau pour une traversée dont l’objectif est de ne pas finir comme le Reverso de Simon et de rejoindre une superbe ligne au-dessus de la mer : Rêves de pierre.

Une très belle escalade technique, bien verticale avec pour seule échappatoire, le haut. Les 6 longueurs, avec variante en 7a pour certains, sont avalées de bon train.

Pour la suite, nous rejoignons le fameux Trou du Canon pour enchainer avec la Traversée Ramond, un bel itinéraire en via corda en plein milieu de cette face sauvage et isolée  avec vue sur la calanque de l’Oule. Une belle journée d’efforts qui ne prendra fin qu’à 21h30.

Le dernier jour nous abandonnons les Calanques pour nous diriger de l’autre côté de Cassis et les belles parois de calcaires détritiques qui tirent sur le rouge de Cap canaille.

« Bienvenue chez Damoclès » : après une première longueur un peu rebutante les formes de la roche rencontrées lors des longueurs suivantes font vite oublier ce départ.

Un voyage imaginaire qu’un Merlin n’aurait pas pu faire plus enchanteur d’abord en calcaire puis en grès, le grès laissant place au conglomérat… un cheminement qui laisse songeur pour un itinéraire formidable à l’ambiance exceptionnelle !!

C hristian

 Pour la version humoristique de l’épisode du réverso et du we vu par Gérald, c’est sur son Blog ici : https://geraldduperray.wordpress.com/2015/05/28/3-jours-avec-de-gros-sacs-dados-calanques-mai-2015/

Et pour découvrir le séjour en vidéo c’est par là !